elle a rencontre lamour

#Elle a rencontré l’Amour

HISTOIRE DE FEMME(S) 6

Chère amie,

C’est midi, il fait chaud, c’est le moment qu’elle choisit pour aller au puit. C’est vrai, cela fait jaser, mais au moins on la laisse tranquille. Elle sait qu’on la juge, mais est-elle seule coupable?

« Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ midi. »

Zut, il y a un homme au puit, et en plus elle peut voir que c’est un juif. Curiosité féminine, audace… elle y va tout de même. C’est lui, l’homme, qui parle en premier! Il lui demande à boire. Cela, elle le peut, elle a de quoi puiser, mais elle ne peut retenir sa surprise « Toi un juif, tu me demandes à moi – femme, samaritaine – à boire? »

Cette relation n’est pas basée sur un jeu de séduction, mais sur un besoin exprimé qu’elle peut satisfaire: « Donne-moi à boire ». De suite, elle réalise que pour lui elle n’est pas « juste une femme samaritaine », elle est quelqu’un. Cet homme va la rejoindre dans son vrai besoin.

Elle aussi a besoin d’eau, de l’eau qui purifie et elle le reconnaît alors qu’elle lui dit « Seigneur, donne-moi cette eau afin que je n’aie plus soif et que je n’aie plus à venir puiser ici ». Son regard change aux paroles et au regard de cet homme.

L’homme accepte tous les « détours » que fait la femme et toutes ses questions. Mais en même temps il l’invite à la vérité. Dans sa voix il n’y a n’y mépris ni dureté, mais beaucoup de tendresse. Elle le sait, elle a découvert celui qui enlève la honte et la remplace par l’Amour. « Venez voir un homme qui m’a dit [tout] ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Messie? »

 
Méditons: Le regard, la voix de Jésus ne va jamais rabaisser quelqu’un ni l’humilier. Il offre simplement une autre voix, un autre chemin. Jésus en demandant à boire à la femme lui redonne sa valeur d’être humain créé à l’image de Dieu lui-même.

IL FAIT AUSSI CELA POUR TOI, ARRÊTE DE BAISSER LA TÊTE!

Tiré de Jean 4

De la part de Monique Roggo
mroggo@campuspourchrist.ch

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *