forrest-cavale-1738-unsplash

#Histoire de femme (7)

Toi Jésus, rien de ce stress ne t’ébranle. Tous, autour de toi, sont en attente, en attente d’une parole, d’un geste, mais… tu écris dans le sable. Tu leur laisses le temps de méditer, le temps du silence le temps du questionnement. Juste un temps pour être un peu mal à l’aise: Car ils le savent bien, c’est l’homme et la femme qui devraient être lapidés, pas seulement la femme.

explorer 1

#Explorer

J’étais chez mes amis en Finlande qui habitent au milieu de la forêt. Les forêts finlandaises peuvent être “sans fin” et elles sont magnifiques pour se balader et se perdre !
Ce n’était pas la première fois que j’étais là-bas, mais cette fois j’ai réellement exploré la forêt. J’ai dépassé les limites que je m’étais données les autres fois et je me suis faite confiance.

Oui pour explorer il faut se faire confiance !

frustree

#Frustrée

Ce matin je découvre le WhatsApp d’une amie qui me pose cette question: «Comment gérer les frustrations de façon biblique?» Oups, ce n’est plus seulement les internautes qui me posent des questions, mais mes amies s’y mettent aussi! Alors je relève le défi et je le partage avec vous toutes qui certainement n’êtes «jamais frustrées.» ?
Je suis frustrée car je n’ai pas assez d’argent, parce que mon mari ne répond pas à mes attentes, parce que mes enfants ne rangent jamais leur chambre, parce que ma voisine continue de fumer sous ma fenêtre, parce que Dieu ne répond pas, parce que…

Je suis frustrée parce que cela ne va pas comme je le voudrais alors:

1. Je le dis haut et fort à mon Dieu! Si Abraham, David, Jérémie et tant d’autres ont osé dire à Dieu ce qu’ils vivaient pourquoi pas moi?

Psaume 22:3 «Mon Dieu, je crie le jour, et tu ne réponds pas, la nuit, et je ne trouve pas de repos.»

elle a rencontre lamour

#Elle a rencontré l’Amour

C’est midi, il fait chaud, c’est le moment qu’elle choisit pour aller au puit. C’est vrai, cela fait jaser, mais au moins on la laisse tranquille. Elle sait qu’on la juge, mais est-elle seule coupable?

« Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ midi. »

Zut, il y a un homme au puit, et en plus elle peut voir que c’est un juif. Curiosité féminine, audace… elle y va tout de même. C’est lui, l’homme, qui parle en premier! Il lui demande à boire. Cela, elle le peut, elle a de quoi puiser, mais elle ne peut retenir sa surprise « Toi un juif, tu me demandes à moi – femme, samaritaine – à boire? »

Cette relation n’est pas basée sur un jeu de séduction, mais sur un besoin exprimé qu’elle peut satisfaire: « Donne-moi à boire ». De suite, elle réalise que pour lui elle n’est pas « juste une femme samaritaine », elle est quelqu’un. Cet homme va la rejoindre dans son vrai besoin.